Barre nuageuse, 1987

Barre nuageuse, 1987

Huile sur toile, 46 x 65 cm – Collection particulière

Dans un entretien avec Monique Pandraud en 1989, Richarme évoque la difficulté des marines :

« J’ai trouvé la marine très poétique. Je la trouve très aimable. Mais quand je me suis mise à la faire, cela ne m’a paru ni poétique, ni aimable, ni facile à faire.

Bonafé est venu me voir. On a parlé d’art, et je lui disais que la marine, c’est une chose tellement floue, j’avoue que c’est difficile. — « Oh, me dit-il, je comprends ! Pensez, la marine, c’est une horizontale, deux petites obliques, et c’est tout. Il faut meubler tout ça. »

Quand j’ai pris la résolution de ne faire que des marines, je me suis dit : « Est-ce que j’aurai la force, les moyens, le talent de susciter un intérêt à partir de cette horizontale et de ces deux petites rames ? » Il fallait, quand même, des compartiments entre chaque. Un, deux, trois, quatre. Il fallait trouver un intérêt, et ça m’a beaucoup préoccupée pendant ma préparation d’exposition. A chaque toile, je me disais : « Qu’est-ce que je vais mettre, là, pour les agiter un peu ? Pour que ça ne soit pas statique ? Pour que ceci, pour que cela ? » Alors, ça m’a intéressée parce que non seulement je les ai faites comme œuvres plastiques, mais j’ai été très intellectuelle pour pouvoir faire ça.

Avant de les réaliser, j’ai beaucoup inventé pour savoir quel sentiment ou quelle attitude je pouvais traduire avec telle ou telle ligne. Et il est certain que les lignes parlent. Elles ont toutes un langage. L’horizontale, c’est la souplesse, c’est le sommeil, c’est la tranquillité. La diagonale, c’est l’épée dans le dos, c’est la bagarre. La courbe, c’est la grâce, c’est l’ornement, c’est l’amabilité. Et dans chaque objet, il y a tout ça. Un bateau de pêche qui passe avec une voile comme ça, c’est extrêmement grâcieux »

Colette Richarme

Richarme intègre AWARE !

Colette RICHARME entre dans le cercle international des artistes femmes du XXème siècle publié par AWARE (Archives of Women Artists,

Pour que vive RICHARME

Samedi 10 juin 2023 à 19h Gazette Café, 6 rue Levat (près de la gare), Montpellier Pascale et Dominique Rouquette

Colette Richarme à Pézenas

Du 12 mai au 05 novembre 2023 Musée Vulliod Saint-Germain de Pézenas L’exposition « Colette Richarme, une peintre dans le siècle

L'oeuvre dans les musées

Où voir Richarme en musée ?

Musée Fabre, Montpellier

19 huiles,78 oeuvres papier et 3 carnets

Musée Atger, Montpellier

81 oeuvres papier

Musée Paul Valéry, Sète

12 huiles 82 oeuvres papier et 7 carnets

Musée Albert André, Bagnols-sur-Cèze

21 huiles et 14 oeuvres papier

Musée d’Art Sacré, Pont St Esprit

14 huiles, 44 oeuvres papier et 1 carnet

Musée Calvet, Avignon

1 huile

Centre national Jean Moulin, Bordeaux

1 huile

Musée Hofer-Bury, Lavérune

1 huile et sa gouache préparatoire

Médiathèque centrale Emile Zola, Montpellier

Des écrits et des oeuvres papiers

Centre de la mémoire, Oradour

1 livre poème illustré

Archives départementales d'Annecy, Annecy

En dehors des musées, Richarme est aussi visible dans la région de Montpellier

Contact

Email: info (arobas) richarme (point) fr

en remplaçant les signes entre paranthèses
ou utilisez le formulaire ci-contre